Association Kouakilariv’ – Projet « Barrio Foto »

L’association Kouakilariv’ s’inscrit dans une démarche de sensibilisation et de formation à l’image pour lutter contre la marginalisation des jeunes des quartiers populaires et contre toute forme de préjugés en diffusant des reportages photo et vidéo.

Elle a été fondée en 2004 dans l’objectif de favoriser les échanges interculturels. Ces actions se traduisent aujourd’hui principalement par des projets d’éducation aux arts visuels – photo & vidéo – surtout en France et en Amérique Latine.

En 2010, l’association lauréate du PIEED, a lancé son projet Barrio Foto, pour partir à la rencontre de jeunes de quartiers populaires latino-américains (au Mexique et au El Salvador) et français, en animant des ateliers photo et en réalisant des expositions et des reportages. La formation photographique est alors utilisée comme prétexte à une sensibilisation et à une rencontre interculturelle.

En effet, l’association Kouakilariv’ entend accompagner les jeunes à la maîtrise d’un outil d’expression, l’appareil photo, pour lutter contre les préjugés et les discriminations.

Le projet vise d’abord les jeunes des quartiers populaires mais aussi un public plus divers par le biais d’expositions et de conférences dans des écoles, des bibliothèques, des mairies, des MJC, des associations locales ou des structures culturelles.

Le projet se décline en plusieurs actions :

–          Ateliers photo et sensibilisation à la photographie

–          Formation théorique et pratique sur l’utilisation d’un appareil photo

–          Rencontre avec des acteurs locaux dans l’optique de la création d’un partenariat sur le long terme

–          Découverte du travail de maîtres de la photographie et du travail réalisé par l’association en France et en Amérique Latine

–          Prises de vue dans le quartier

–          Sélection des photos en groupe et préparation de l’exposition

–          Communication et présentation de l’exposition par les jeunes

–          Accéder à une bonne dynamique de groupe

–          Présenter le travail réalisé par les jeunes dans différents lieux

Pendant lesquelles des outils d’éducation au développement ont été réalisés :

–          Exposition photo par les jeunes salvadoriens, mexicains et français, sur les thèmes de la précarité, des quartiers populaires et de la jeunesse en marge

–          Documentaires vidéo

–          Livre de photos

–          Conférences avec vidéo-projection de photos et de films

Ces différentes actions d’EAD menées par Kouakilariv’ ont permis aux jeunes d’ouvrir leurs horizons et de se familiariser avec la photographie, en permettant :

–          La compréhension du fonctionnement d’un appareil photo

–        La réalisation et la présentation d’un reportage dans le quartier et à l’extérieur du quartier

–          La rencontre des autres participants de l’atelier et  la création de nouveaux liens

–          La découverte d’un univers que les participants ne connaissent pas via l’association

 

L’association donne ses conseils pour ceux qui veulent s’engager dans des actions d’EAD :

« Il faut bien travailler en amont avec les partenaires locaux (aussi bien à l’étranger qu’en France) pour qu’ils s’approprient entièrement le projet et qu’ils puissent ainsi être moteurs et forces d’initiatives pour rendre son impact encore plus pertinent et assurer un suivi sur le long terme. » 

Pour plus d’information sur Kouakilariv’ rendez-vous sur leur site : www.kouakilariv.org

Retrouvez le portrait et le parcours de Jean-Felix Fayolle, co-fondateur de l’association Koukilariv’, dans un article publié dans Altermondes :  JF Fayolle, l’oeil des quartiers