Association Sensibiliz’Action – Projet « Thé Solidaire ? »

Sensibiliz’Action, est une association d’éducation populaire, dont l’objectif est de redonner du pouvoir d’agir aux citoyens et faire émerger de nouveaux questionnements sur l’environnement qui nous entoure à travers l’exemple du thé.

L’association a été lauréate du PIEED 2011 avec son projet « Thé Solidaire? ». Ce projet est né d’une rencontre avec des travailleurs d’une plantation de thé au Sri Lanka. L’objectif était d’abord de comprendre le vécu des travailleurs dans les plantations puis d’analyser  la vision des consommateurs français de thé, afin de mieux appréhender les enjeux du commerce mondial du thé. Les premières expériences au Sri Lanka ont vite conduit les jeunes de l’association à remplacer l’action à l’international pour agir plutôt localement, en France, en solidarité avec le Sud, selon le constat qu’il est urgent d’agir localement pour que les choses changent globalement. C’est une démarche de réciprocité et de solidarité « inter-locale », comme l’explique Bastien Fillon, un membre de l’association : « notre action doit être locale, ici, en France, à notre niveau, à nos partenaires sri lankais de mener des actions localement, dans leur pays ».

L’association mène des actions de conscientisation des consommateurs de thé, de l’éducation critique à la consommation dans l’espace public : dans la rue, lors de festivals, dans des écoles… Dans le but de faire participer les gens au maximum en les amenant à s’interroger sur leurs habitudes de consommation. De plus, l’association favorise la solidarité entre les ouvriers français (de l’usine de transformation de thé Fralib) et sri lankais par la mise en place, collectivement, d’une « caisse de solidarité » reposant sur des échanges d’informations et de pratiques.

Dans le cadre de son projet Thé Solidaire, l’association a développé un nouveau dispositif d’animation : le « Court-circuit thé ». Ce dispositif est un parcours initiatique et ludique sur le thé. L’idée est de se pencher sur ce qui se cache derrière nos produits, notamment le thé conditionné en sachets. Le thé ne pousse ni dans les supermarchés ni en France, alors d’où vient-il ? Moins axé sur le jeu, les membres de l’association ont décidé de proposer un espace d’expression sur la question du travail, un espace de jeu sur les conditions de travail dans une usine de conditionnement et une espace de discussion avec un espace de gratuité pour le thé. Ils ont ainsi développé des outils d’éducation au développement pour toucher un maximum de personnes : atelier, dégustation, jeu de rôle, pêche à l’information via des supports interactifs (audio, vidéo, photo)…

Après avoir expérimenté le « Court-circuit thé » lors du festival Les lézards dans les rues à Saint Marc de Coutais le 28 août 2011, Sensibilz’Action a renouvelé l’événement lors du Forum Jeunesse Animfac  à Paris le 17 mars 2012. Le « Court-circuit thé » a pour vocation d’interroger le sens de notre travail, de notre consommation et finalement de la démocratie. Ainsi, il veut :

–          Faire découvrir l’ambiance de travail à l’usine

–          Rendre sensible les participants à des formes d’oppression vécues par les ouvriers

–          Permettre aux participants de s’exprimer sur la question du travail

–          Offrir un espace de discussion conviviale

–          Promouvoir des espaces de gratuité pour sortir du tout-marchand

–          Diffuser une information sur les ouvriers des plantations

Le parcours est constitué de plusieurs espaces, chaque espace mêle un atelier ludique et un atelier d’échange d’information :

–          Espace expression : utilisation de l’atelier d’expression populaire « Porteur de paroles » développé par Jérome Guillet et l’association Matières Prises : Quel métier rêviez-vous de faire enfant ? Les citoyens peuvent ainsi s’exprimer librement dans ses ateliers d’expression populaire. L’animation part directement du point de vue des citoyens pour mieux les toucher et les amener à se questionner

–          Espace convivial : « Le petit dèj’ en thé » utilisation d’une zone de gratuité (café et thé gratuit et service en autogestion) et d’un espace chill-out pour des discussions libres. Présentation de l’exposition « Bienvenue dans les plantations » développé par la S.A.

–          Espace Jeu : « Travailler plus pour gagner plus » une entrée ludique qui fait spectacle. Adaptation du jeu des sacs développé par Orcades. Jeu de production de boite de thé dans un univers d’usine.

L’association donne ses conseils pour ceux qui veulent s’engager dans des actions d’EAD :

« Plutôt que des conseils, nous vous suggérions d’entrer dans une démarche d’expérimentation pour ne pas tomber dans les travers d’une animation standard. Chaque animateur et chaque participant est différent, il convient donc d’adapter ces animations et de sans cesse les remettre en question. Nous vous recommanderions également de penser différent moyen d’entrer en relation avec le public (le jeu, l’expression par exemple) et différent cout d’entrée (léger et ludique avec le jeu, intimiste avec le porteur de parole, agréable et conviviale avec l’espace chill out). Nos observations et nos expériences nous montrent que les « gens » en ont marre des discours militant (moralisateur et chiant). Les animations en lien avec les questions de solidarité internationale sont souvent moralisatrices et lointaines pour les citoyens ordinaires.

La porte d’entrée des discussions doit donc être accessible et ne pas induire de trop grand déséquilibre dans l’échange de savoirs (l’expert et l’ignorant). C’est pourquoi nous avons décidé de partir de la réalité des gens pour ouvrir sur des questionnements plus globaux. Nous avons également fais glisser notre thématique d’entrée en passant de la consommation au travail. La consommation nous enfermait dans des alternatives individuelles et souvent moralisatrices (« quoi tu ne consommes pas équitable?! »). Nous avons donc souhaité élargir notre réflexion à la question plus proche du travail. »

Retrouvez une interview de Bastien Fillon, membre de l’association Sensibiliz’action, publiée dans Altermondes : « Nous avons compris que notre action devait être locale »

Pour plus d’information sur Sensibiliz’Action rendez-vous sur le site : thesolidaire.wordpress.com

Et sur le nouveau site de l’association encore en construction : www.sensibilizaction.org